Rebecca Kean

L'auteure

DSC08035

Cassandra O’Donnell-Gendre est une réalisatrice française de documentaires et de reportages. Passionnée de littérature fantastique, elle écrit le premier tome de la série bestseller « Rebecca Kean », publiée chez J’ai Lu en 2011.

En 2013 elle obtient le prix de l’Imaginaire des Lecteurs de Plume Libre pour le premier tome Traquée ainsi que le prix Merlin pour le troisième volet Potion Macabre.

Le 29 mai 2015, dans le cadre du Festival Imaginales d’Épinal, elle se voit décerner le tout nouveau Prix Imaginales des écoliers pour Malenfer.

(Facebook)

 

Tome 1: Traquée

Rebecca Kean T1

 

Résumé:

Nouvelle-Angleterre, Burlington…
Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains.
Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme.
Maudit soit-il…
Mon avis:
Depuis le temps que les fanas de cette série m'en vantaient les louanges, j'ai enfin sauté le pas et ouvert ce roman.
Rebecca est une jeune femme de 26ans, maman d'une petite fille de 10ans, Léonora, et professeure de français à l'université. En parallèle, elle est également une sorcière, mais pas une sorcière banale. Elle pensait rester tranquille en habitant Burlington, loin de la communauté des surnaturels, et de la traque de ses semblables, mais il semble que le destin en aie décidé autrement...
L'action commence dès les premières pages, et notre héroïne va faire bien malgré elle la rencontre du "chef" des vampires du coin: Raphael. La description du petit monde de Rebecca se fait pas à pas, et nous découvrons son passé, ses relations et ce qui la pousse à se "cacher" de ses congénères. C'est bien amené, bien travaillé. L'histoire a un fond, un sens, et il y a des rebondissements bien placés, sans en faire des cliffhangers ^^. On s'attache assez facilement au personnage principal, à sa vie mouvementée, et malgré son fichu caractère et sa nature... mortelle, on la suit sans rechigner dans ses aventures. Comme dans toute Bit-Lit nous avons droit à des romances et autres flirts, et j'avoue que cet aspect m'a parfois déconcerté (entre les "fusions", les "attirances irrésistibles auxquelles on ne peut rien car c'est une rareté de la race" et les affections amicales... on a de quoi s'y perdre). Bon nombre de mâles de diverses races vont succomber à Rebecca, et bien que par moment ils n'ont rien demandé, j'ai un peu trouvé ça "too much" cette soudaine attractivité après tant de temps célibataire.
Mis à part cet aspect, les personnages secondaires sont aussi bien travaillés et réfléchis; ils ont chacun un un vécu en fonction de leur race, en lien ou non avec l'héroïne et on prend plaisir à les voir débarquer, s'enguirlander, se confronter aux autres ou juste soutenir Rebecca. Beth, bien qu'étant considéré comme une soeur par cette dernière, est très présente, mais je n'ai pas réussi à m'y attacher tant que ça. Elle est serviable, importante vis à vis de sa meute et de bon soutien, mais sans plus. 
Raphael est égal aux vieux vampires: puissant, arrogant, sait bien manipuler et user de ses charmes, mais au contact de la sorcière il va montrer une tout autre facette (un peu bizarre à assimiler au début j'avoue).
Quant à Léonora, c'est une demoiselle unique en son genre, bien que d'apparence enfantine, elle agit déjà comme une ado, est très intelligente, un peu sauvage, mais c'est une bonne puce. La suite des événements la concernant m'intrigue, j'ai hâte de voir comment son personnage va évoluer, et comment Rebecca va gérer tout ça.
Je vais abréger concernant les personnages secondaires ^^, il y en a tant!
Pour ce qui est de la communauté surnaturelle, l'auteure a sû créer un monde cohérent, peuplé de bon nombre de créatures avec leurs règles entre races et internes. Entre les loups-garous, les changeurs, les chamans, les potionneuses, les démons et -of course- les vampires, nous avons là un bon concentré d'urban-fantasy, bien dosé, même si dans ce tome on croise plus facilement certains êtres plus que d'autres (aux vues des événements qui amènent Rebecca à les cotôyer, mais je vous laisse le plaisir de découvrir pourquoi ^^). Tout ce petit monde est géré -en entente cordiale- par un Directum dans chaque territoire, qui est formé des chefs de chaque clans de surnat'. Quand je vous dit que tout est bien pensé!
Pour ce qui est de l'écriture, c'est dynamique, actuel, l'auteure a sû donner une forte personnalité à son héroïne et on le ressent dans son franc-parler  et sa manière d'être ^^. J'ai aussi bien aimé les différentes références culturelles glissées parmi les chapitres. Ce fut une lecture qui se lit facilement, rapidement et sans prise de tête (ou presque, quand il s'agit de démêler les relations entre untel et untel...).
Bref, sans être un coup de coeur, j'ai vraiment passé un bon moment de lecture et je comprends l'engouement des lecteurs pour cette saga; j'ai hâte de voir ce que nos protagonistes vont devenir. Entre intrigues et traque, entre amitié, amour et relation mère-fille, sans parler du nouveau rôle (devenu officiel à la fin de l'ouvrage... CHUUUT) de Rebecca au sein du Directum, la suite promet encore d'être détonnante!

note 5

 

 

 

Ma note: 

 

Tome 2: Pacte de sang

Rebecca Kean T2

Résumé:

Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n'ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série... bref je n'ai ni le temps, ni l'envie de m'occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m'a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu'on plaque son amant, on n'est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu'il est papa. Du moins, pas avant d' être passée d'abord faire le plein chez Joe, le marchand d'armes du coin...

Mon avis:

(risque de SPOILERS si vous n'avez pas lu le précédent)

Après avoir failli perdre sa fille et être sous le feu des projecteurs de la communauté surnaturelle du coin, voilà que notre héroïne endosse le rôle d'Assayim pour le Directum du Vermont (alias la "sherif" du secteur) et doit maintenant jongler entre son métier "de tous les jours" à la fac et ce job de plus en plus prenant.

Sa vie privée est toujours aussi chamboulée: sa relation avec Raphaël est de plus en plus "intime"même si elle refuse de l'admettre, celle avec Bruce quelque peu trouble car elle ne sait comment interpréter ses sentiments, quand au Malaat survenu avecson semi-démon, elle espère tout simplement qu'il ne s'agisse que d'une mauvaise blague. Et pour couronner le tout, voilà que son ex Michael (le père de Léonora) débarque chez Raphaël (qui ne peut refuser).
En parallèle, elle va devoir régler une affaire de crimes sanglants et mystérieux au sein de la communauté des loups-garous. Encore un tome qui annonce un lourd programme!

Et je n'ai pas vu défiler les pages durant ma lecture. Le cockatil de base est toujours là, la continuité est respectée et il n'y a pas de trop grand écart avec le tome précédent. Nous découvrons au fil du livre ce qu'implique d'être Assayim, son rôle, ses obligations, ses relations...
L'enquête sur laquelle planche notre héroïne est des plus troublante et prenante, les loups-garous ayant pour habitude de régler ça au sein de leur meute, la venue de Rebecca en tant qu'Assayim n'est pas bien vu par tous, et cela nous donnera encore des situations assez tendues ou cocaces avec certains membres. J'ai bien aimé ce rôle nouveau, qui colle bien au personnage et fait ressortir son passé petit à petit, on en apprend un peu plus sur son éducation au sein des Vikaris.

Pour son enquête, Rebecca va avoir besoin d'aide et j'ai bien aimé le nouveau personnage introduit dans ce tome: Clarence White, Assayim de l'état de New York, et puma-garou. C'est un bon bougre, avec son humour bien à lui, sérieux et fonceur. Je pense qu'il va devenir un élément clé dans la suite des aventures de notre sorcière de guerre.
Autre personnage faisant son apparition ici: Michael, le premier flirt de Rebecca et Mortefilis d'Europe (grand chef quoi ^^), venu reprendre son "dû" après avoir appris que sa bien-aimé était vivante. Un personnage aussi mystérieux de Raphaël mais plus retorse dans son genre, aussi froid mais moins cruel. Aux vues du ressentiment de Rebecca à son égart, je pense que peu de lecteurs peuvent s'y attacher; en tout cas je n'y suis pas parvenue, je l'ai trouvé arrogant, vicieux et sûr de lui (comme bon nombre de vampires somme toute), bref notre protagoniste a bien fait de le quitter!

Concernant sa fille, Léonora, vous verrez qu'elle a bien évolué aussi depuis la fin du tome précédent, beaucoup de changements se déroulent aussi pour elle. Elle est toujours aussi intelligente, précoce et douée, et se fait peu à peu à sa condition "d'hybride". J'apprécie de plus en plus cette petite (qui ne l'est plus tant que ça au final ^^) et je epnse qu'au fil des tomes elle acquièrera un rôle plus important, mais lequel, mystère!

Le cocktail détonnant qui m'avait fait apprécié le début de la saga est toujours présent: plume dynamique, humour sarcastique, références culturelles, clins d'oeil au pays d'origine de Rebecca, diversité des personnages surnaturels, et personnalités bien marquées et travaillées. Le seul hic qui m'a gêné durant ma lecture: le trop grand nombre de coquilles présentes (notamment Aligarth transformé en Aligargh, ou "sortir de ses gongs"), je sais que personne n'est parfait mais à croire que les relecteurs/correceurs étaient en vacances à certains moments...

Pour conclure, je dirais que j'apprécie de plus en plus à chaque tome cette saga; on découvre peu à peu les secrets de Rebecca (surtout durant l'affrontement final ici...), on voit évoluer les personnages, les relations, et -c'est une intuition- chaque livre traitera d'une histoire à régler parmi chaque communauté. Bref, notre héroïne ne pourra pas se reposer de si tôt entre complots, affaires amoureuses, règlements de comptes et inimitiés entre clans... Cela promet encore bien des aventures par la suite!

note 5

 

 

 Ma note:

 

 

Tome 3: Potion macabre

Rebecca Kean T3