Les bannis et les proscrits

L'auteur

JAMES_CLEMENS

James Clemens, né à Chicago en 1961, a grandi dans le Midwest et la campagne canadienne, rêvant des grandes aventures qui l’attendaient de l’autre côté du champ de maïs et du ruisseau. Vétérinaire installé en Californie, il n’a cessé d’inventer des histoires depuis son enfance. Le Feu de la sor’cière fut le premier de ces best-sellers traduits en une douzaine de langues.

site officiel

 

Tome 1: Le feu de la Sor'cière

114102085

Résumé:

Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d'Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l'espoir de préserver le bien. Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d'un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu'elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu'elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres. Elena est précipitée vers une issue terrible... et vers la compagnie d'alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux...

Mon avis (pour la LC du 15/05/2011):

LC_1

 

Voici un moment que je voulais découvrir cette saga et grâce à la LC organisée par Petit-Lips, j'ai enfin pu me plonger dedans. 

Tout d'abord, nous avons droit à 2 "introductions"; un peu déstabilisant me direz-vous, mais dès que nous débutons le récit, on comprend pourquoi de telles "précautions" sont mises en œuvres. Une mise en bouche intrigante mais nécessaire, mystérieuse et soignée. 

Après ces 2 passages, nous voici projetés dans la vie d'Elena, jeune fille de 13ans sans histoire, vivant avec son frère Joach -d'un an son ainé- dans la ferme de leurs parents. Elena rêve de voyages, quitter sa petite vie paysanne pour découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles contrées. Malheureusement, lors de son "passage à l'âge adulte", voici que sa main droite se teinte de rouge. Du sang? De la teinture? Voici un premier mystère qui va chambouler sa vie paisible. 

Suite à cette "transformation", tout va s'enchainer pour Elena et le rythme soutenu des évènements, les drames qui s'y jouent ainsi que les révélations nous tiennent en haleine dès les premiers passages. 

Entre temps, nous découvrons en parallèle d'autres personnages, comme l'og're Tol'chuk qui va lui aussi avoir son destin bouleversé par les révélation sur ses origines de "demi-sang"; Mogweed et Fardale, les frères si'lura en quête de la solution pour retrouver leurs pouvoirs; Kral, le montagnard mû par la confiance de son peuple afin de détruire la créature qui a attaqué son village et qui s'avèrera un allié fidèle à toute épreuve; Nee'lahn, dernière nyphai foulant cette terre, prête à tout pour honorer la mémoire de son peuple et réaliser une prophétie vieille de plusieurs centaines d'hivers; Méric l'el'phe fourbe à la recherche de la descendance de son roi perdu; et enfin, Er'ril de Standi, dont le nom est entré dans la légende, guerrier manchot au destin parsemé de zones d'ombres et de décadences. Tout ce petit monde suit des chemins différents qui finissent par se croiser, se rejoindre et au final, former une "confrérie" afin de protéger et aider Elena, notre Sor'cière en devenir. 

Dans leurs périples, nos différents héros vont passer par des paysages les plus fabuleux, aux plus sombres, des cimes des Dents (chaine de montagnes du pays d'Alaséa) aux profondeurs des ruines de l'Académie de magie... 

Leur parcours semé d'embuches les verra affronter aussi de viles créatures à la solde du Gul'gotha: les skal'tums, sortes de démons ailés imprégnés de magie noire et craignant la lumière du jour, sont venus enlever Elena. Outre ces monstres, il y a aussi Dismarum -mage noir responsable de la mort des parents de la jeune fille et ayant enlevé son frère- qui se révèlera cacher une tout autre identité. N'oublions pas non plus Rockingham, soldat de l'armée du Gul'gotha et "instrument" du seigneur Noir, sa véritable nature m'a vraiment surprise! Mais il méritait de disparaitre... 

Vous l'aurez compris, cette saga fantasy est un savant cocktail addictif, mélangeant tous les éléments pour en faire une saga culte! 

J'ai beaucoup apprécié Er'ril, son acharnement à fuir son passé et pourtant c'est grâce à celui-ci qu'il pourra forger son futur. Elena est un personnage attachant, n'ayant rien demandé au monde, elle est affublée d'un destin et d'un pouvoir qui la dépasse; pourtant elle va devoir surmonter ses peurs, affronter l'ennemi et faire corps avec sa magie. Au cours de ce récit nous la voyons murir, évoluer au gré des évènements et accepter tant bien que mal son fardeau. Enfin, Kral est vraiment atypique, il apporte beaucoup dans l'aventure; ce colosse au cœur tendre est un être fidèle à ses principes, à ses proches et à cette quête qui lui promet de nombreuses batailles. Sous ses airs bourrus et massifs se cache un nounours affectueux mais sachant montrer les griffes et maniant la hache avec brio. Je ne vais pas faire une description de chaque personnage mais ces 3 là ont retenu mon attention plus particulièrement et valent la peine de s'y attacher. Certes, l'oncle de la jeune fille -Boln- est aussi très intéressant de par son érudition et ses connaissances variées, malheureusement je ne pense pas qu'il réapparaitra dans les prochains tomes. 

L'univers créé par l'auteur est très riche que ce soit par ses paysages que par les différentes races qui peuplent l'Alaséa. La plume est agressive, émotive, tantôt remplie de suspense, tantôt pleine de rage et de sang; les batailles sont dignes des productions hollywoodiennes (oui j'ai beaucoup d'imagination) et les personnages ont chacun une personnalité riche, trouble et ils apportent tous leur expérience et leur savoir dans cette quête. A la fin, l'auteur nous rappelle que ce récit est "rapporté" par un conteur extérieur à l'histoire et la manière dont se termine ce livre est vraiment originale, tel un journal écrit au jour le jour... Je ne saurais décrire ce bref passage précédent la fermeture du bouquin, mais lisez-le et vous comprendrez. 

Il n'y a pas de mot précis pour résumer ce 1er opus, mais il vaut vraiment le détour; une saga culte (tout du moins en passe de le devenir) du monde de la fantasy, un réel coup de cœur dont il me tarde de lire la suite.

Ma note:note 5 

 

Voici les chroniques des autres participants: Petit-lips, Sollyne, FrenchDawn, Korto, Alf, Azilys, Paikanne, Scor13, Mimipouss, Nane42, Kelith, Agnah, Ptitelfe, Bebere, Nennia, Azariel, Mélisende,

 

Tome 2: Les foudres de la Sor'cière

Les_Bannis_et_les_Proscrits_T2

Résumé:

Elena n’était une jeune fille de ferme. La voilà destinée à sauver son pays d’une force maléfique prête à tout détruire… ou à mourir d’avoir essayé.
Elle porte désormais la marque de la sor’cière dans la paume de sa main. Cette tâche écarlate est la preuve d’un don fabuleux à la puissance inimaginable : un pouvoir sauvage, séduisant, difficile à contrôler. Seule celle qui maîtrise la magie sanglante peut s’opposer aux créatures et au mal du Seigneur Noir. Mais Elena n’est pas encore maîtresse de son pouvoir. Protégée par un guerrier sans âge et une bande de renégats, elle part en quête d’une cité perdue où, selon la prophétie, un ouvrage mystique détient la clé de la défaite du Seigneur Noir. Mais celui-ci la trouve en premier, Elena deviendra son arme la plus terrible…
 
Mon avis (pour la LC du 17/07/2011):
0717 

Nous revoici plongés dans le monde d'Alaséa, avec Elena et ses compagnons en route vers de nouveaux dangers.

Nous arrivons au moment où la troupe va quitter le village des Montagnard après avoir pansés leurs blessures et repris des forces. Sur la route ver Val'loa ils vont rencontrer de nombreuses créatures étranges, pas forcément amicales. 

Sur la couv' nous voyons une femme (sor'cière?) nue et entourée d'araignées... je vous présente Vira'ni, un personnage secondaire qui va tenir une grande importance dans toute la 1ere partie du livre. J'avoue que l'illustration traduit bien l'idée que je me suis fait du personnage. Bien que maléfique, on s'attache à elle de part son sort peu enviable. 

Au fur à mesure, on remarque aussi qu'Elena murit progressivement, qu'elle s'approprie son don sans pour autant le maitriser. On découvre aussi certains "talents" qu'elle déploit grâce à son don, vraiment impressionnant à imaginer! Dans son comportement elle reste toujours un peu une jeune file peureuse que la vie malmène, mais son caractère est mieux marqué; bien qu'elle doit faire cohabiter "la femme et la sor'cière" elle surmonte les épreuves plus courageusement et n'hésite pas à braver les conseils de sa tante Fila pour aller sauver ses amis des griffes de Vira'ni et de sa démoniaque "progéniture". Par la même occasion, nous nous apercevons que le Cœur Noir ne nous a pas tout dévoilé, ses créations maléfiques et monstrueuses ont de quoi filer des cauchemars. 

L'écriture est toujours aussi fluide et prenante; les scènes de "bourrins", rythmées et nous mettant en haleine enchainent avec des passages plus posés, réfléchis et nous donnant le suspens... L'alternance entre les personnages est toujours aussi bien réalisée, les transitions arrivent au moment où il faut (et souvent quand on s'y attend le moins pour garder le rythme). Tout est dans la continuité du 1er tome et c'est très agréable. 

Vous l'aurez compris, j'ai une fois de plus été transportée et charmée par les aventures de cette petite troupe hétéroclite et il me tarde de continuer cette saga! RDV en octobre pour la LC du tome 3 ^^.

Ma note:note 5 

 

 
Voici les avis des autres participants: Kelith, Petit-lips, Nanet, Alf, Nane42, Mimipouss, Scor13
 
challenge ange démon 2 mini(et 1 livre de + pour le Challenge GW/BW)
 
 
 
Tome 3: La guerre de la Sor'cière
 
0911_sorciere3
 
Résumé:
 
Entre ses mains, la jeune Elena tient le pouvoir ravageur de la magie sanglante – et bien plus encore. Car le sort de tout Alaséa dépend du fait qu'elle récupère le Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles plus tôt. Seuls les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement, le Journal Sanglant est caché à Val'loa, la cité légendaire sur laquelle règle Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir. Elena aura bien besoin de ses compagnons, dont le guerrier manchot Er'ril, le seul homme qui sache comment déverrouiller les protections magiques du Journal Sanglant, et son dragon Ragnar'k…
 
Mon avis (pour la LC du 9/10/2011):
LC sor'cière 3

Revoici Elena, Er'ril et toute la bande sur les routes menant à Val'loa. Après un peu de repos chez Flint et les retrouvailles entre frère et sœur, notre petite troupe s'en va voguer pour leurs retrouvailles avec le reste de leur groupe à Port-Rawl.

La piqûre de rappel étant faite, passons aux choses sérieuses; comme d'habitude rien ne se passe totalement comme prévu et des surprises (bonnes ou mauvaises) nous attendent à chaque chapitre.

Elena va obtenir un nouveau pouvoir inquiétant et dangereux, subir une transformation qui va changer sa vie et sa vision des choses. Joach s'accroche de plus en plus à son "trophée" au risque d'y perdre son âme, et un rêve bien étrange va le hanter jusqu'à la fin du livre; Er'ril est toujours aussi fidèle et loyal envers ses amis et la cause qu'ils servent, mais l'évolution d'Elena va-t-elle lui faire perdre pied et troubler ses sentiments?

Nous retrouvons donc tous les éléments qui font le charme de la saga depuis le début: les personnages variés ayant chacun un fort caractère, une quête à accomplir coûte que coûte, les forces du Gul'gotha à contrer afin d'arriver à leur but. Notre troupe étant séparée en 2 depuis la fin du tome précédent, les transitions arrivent toujours au moment où l'on s'y attend le moins et crée ce suspense et cette dépendance qui font le succès du livre.

A propos des personnages eux-mêmes je dirais brièvement que: Elena s'assume et murit de plus en plus vite, Joach voue avec le feu, Er'ril est toujours aussi "chevalier servant" mais son cœur commence à fondre (enfin!), Mogween est toujours aussi agaçant!, Tolchuk (l'un de mes préféré) me touche encore autant et m'a fait parfois rire, Kral m'inquiète beaucoup (j'étais déçue de voir ce qui est advenu de lui, je ne pensais pas que ce serait à lui que ce sort été destiné *snif*), Méric a recouvré la santé et ouvre les yeux sur un autre monde que celui -nombriliste- de son peuple, Mycelle renoue avec ses racines et nous découvrons une partie de son passé qui la rattrape, de bonnes choses en perspective.

L'écriture est toujours aussi rythmée, pas un chapitre sans une scène de combat, d'action ou de suspense; La fluidité des passages, des dialogues ect est toujours autant appréciée. Qu'est-ce que je n'ai pas aimé? Peut-être 2 ou 3 petits points qui auraient pu être approfondis ou développés, mais je sais que le prochain tome nous réserve encore pas mal de surprises..

Encore un très bon moment passé en compagnie d'Elena et ses compagnons et il me tarde d'être à la prochaine LC pour les retrouver!

Ma note: note 5 

 

Les autres avis: Nane42, Mimipouss
 
Tome 4: Le portail de la Sor'cière
 
Le_portail_de_la_sorciere_4
 
Résumé:
 
Elena et son armée de hors-la-loi ont vaincu les suppôts du mal qui occupaient l’île de Val’loa et déverrouillé les secrets mystiques du Journal Sanglant.
Mais durant la bataille, l’infâme Seigneur Noir a mis en place les portails du Weir auxquels il puise l’essentiel de son pouvoir. Pour les trouver et les détruire, les alliés d’Elena embarquent pour de dangereuses destinations à bord de vaisseaux aériens. Sur la route, les jumeaux Mogweed et Fardale espèrent briser la malédiction qui les a privés de leur don de métamorphose, et Joach, le frère d’Elena, doit échapper aux requins des sables pour devenir maître de son pouvoir élémental, tandis que d’autres compagnons filent vers le fabuleux royaume elfique de Fort-Tempête.
Aucun des rebelles ne reviendra indemne, certains n’en reviendront même pas du tout. Elena elle-même, dans l’antre de son ennemi juré, parviendra-t-elle à découvrir l’identité du Seigneur Noir ?
 
Mon avis (pour la LC du 30/09/2012):

sor'cière saga

Après près d'un an depuis le tome précédent, j'ai enfin pu assouvir ma curiosité et retrouver le plaisir des aventures d'Elena et ses compagnons grâce à la nouvelle série de LC organisée par Ptitelfe.

Ca y est, les troupes alliées de la Sor'cière ont repris Val'loa et tentent de retrouver un semblant de calme après cette dure bataille. Petit à petit on reconstruit la ville et l'on se remet au travail avant d'élaborer des plans pour contre-attaquer le Gul'gotha.

Pfiou comment dire... au plus on avance dans les tomes, au plus on avance parmi les chapitres, au plus on se prend de révélation, de rebondissements et d'évènements inattendus dans la tronche! Je ne sais pas où commencer sans spoiler car c'est quasi mission impossible tellement ce tome est... wouah!

Nos héros sont encore une fois séparés en plusieurs troupes afin de détruire les portails du Weir et ainsi atteindre le pouvoir du Seigneur Noir à sa source. Des prophéties vont se réaliser, des destins vont se sceller, les héritages vont être revendiqués, des vies vont se briser...

Elena s'affirme de plus en plus en tant que femme, que sor'cière et donc qu'esprit sage et réfléchi même si le journal sanglant lui est toujours une aide précieuse. Er'ril, sous son rôle d'homme-lige, paraît froid est distant cependant il ne pourra cacher longtemps ses sentiments auprès d'Elena. Joach murit également et connaît ses premiers émois amoureux... et premières déceptions; malheureusement il n'est pas totalement  sorti indemne du contact qu'il a eu avec le bâton de pol'bois. Kral va devoir faire un choix entre fidélité au Seigneur Noir et renouer avec son héritage ancestral... Vous l'aurez compris, une avalanche de surprises, de victoires, de défaites et malheureusement de morts sont le lot de ce tome. Nous découvrons également la source, l'intérieur du pouvoir du Weir grâce à Elena et sa nouvelle "maîtrise" de son pouvoir.

J'ai énormément apprécié cet opus qui réserve bien des surprises. J'ai été tenue en haleine, choquée, soulagée, triste, déçue, révoltée... bref un très bon livre, une suite qui va crescendo et nous promet un final haut en couleurs.  Est-ce vraiment nécessaire de parler de la plume toujours aussi agréable à lire? Rien ne change depuis le début de la saga, si ce n'est l'histoire qui nous emmène toujours plus loin et nous fait vivre ces aventures extraordinaires.

Un grand merci à Ptitelfe d'avoir relancé cette saga via les LC, il me tarde de savoir le fin mot et de terminer (à regret) cette histoire de fantasy pure et prenante!

Ma note:coeur rouge Hellogif 

Lecture comptant pour le challenge challenge-faerie-2_modifie-1  

 

 
Tome 5: L'étoile de la Sor'cière
 
155_g
 
Résumé:
 
Ce sera bientôt l’ultime combat contre le Seigneur Noir. Elena la sor’cière a regagné l’île de Val’loa où elle espère reconstituer ses forces.
C’est alors qu’Harlequin Quail entre en scène, un petit homme en costume de bouffon qui se prétend espion. Il revient tout juste de la forteresse de Noircastel où subsisterait l’un des por-tails du Weir, le plus puissant, avec lequel, dans une lune à peine, le Seigneur Noir instaurera un règne maléfique. Elena et la puissante magie du Journal Sanglant peuvent encore l’arrêter, mais Noircastel est un bastion impénétrable, et seul le Seigneur Noir sait où le portail est ca-ché.
Traqués par les sbires de l’ennemi, menacés par un traître dans leurs rangs, Elena et ses cou-rageux compagnons vont tenter d’achever une quête désespérée. En route, de nombreuses questions trouveront leur réponse, maintes illusions voleront en éclats et les liens de la magie et de l’amour seront éprouvés jusqu’au point de rupture…
Mon avis (pour la LC du 31/10/2012):
Que dire... tout d'abord, j'étais vraiment pressée de lire enfin ce dernier tome pour savoir comment tout allait se finir, comment les personnages allaient évoluer une dernière fois, mais j'appréhendais aussi cette lecture: la peur d'être déçue du final, le fait de se dire "voilà, tout est fini, il n'y en aura plus après", de ressentir un vide ou un manque... Bref, je me suis lancée et ma lecture a traîné!
Le combat final est enfin en approche et le destin de tous les protagonistes est en jeu. J'ai eu l'impression qu'à part Elena, Mogweed et Fardale étaient des éléments clés de l'histoire car c'est à travers eux que des prophéties vont a s'accomplir. Mais outre ces 2 personnages, nous allons découvrir leur peuple, leur mode de vie et leur relation unique à la nature tout comme les autres peuplades que couve l'Alaséa.
Je n'ai pas envie de trop détailler le tumulte se déroulant entre ces pages, car nous sommes emportés d'un coin à l'autre du pays, encore une fois l'auteur met à mal nos héros, nos sentiments, il trouble notre jugement pour ensuite l'éclairer; comme il faut s'en douter, (et pour citer l'un de mes dessin animé favori:) "le mal périt et le bien est vainqueur" mais pour y arriver encore bien des sacrifices font être consentis ou forcés.
Un final de saga avec du bon, du méchant, du triste, du rigolo, de l'espoir, de la délivrance, de la souffrance... 
Une fin qui nous révèle enfin qui est le narrateur et je m'attendais à quelqu'un d'autre honnêtement ^^. Comme quoi, James Clemens a su tenir son suspens jusqu'au bout, tout comme pour la fin de cette aventure et le dernier acte "magique" d'Elena.
Un tome vraiment  prenant et surprenant, mais qui m'a rendu mélancolique car j'ai dû laisser derrière moi cette bande de compagnons hors normes, hors pairs et hors du commun. La dernière pas a été celle que j'ai tourné le plus lentement histoire de retenir encore un peu les filaments qui me liaient à ce récit. Chaque saga a une fin, et chaque fin nous laisse un sentiment de manque, d'inassouvi, et ce fut le cas ici.
Merci Mr Clemens pour m'avoir fait vivre ces rebondissements et 'avoir pris au coeur des pages.
Ma note: note 5
Ce livre compte pour le challenge: challenge-faerie-3_modifie-1