Hex Hall

L'auteure

rachel_hawkins

Rachel Hawkins est née en Alabama et a été professeur avant de se consacrer à sa passion : la littérature fantastique jeunesse. Après une tournée nationale pour présenter son livre, elle travaille sur la suite de Hex Hall , son premier roman très remarqué.

(Site officiel - Facebook de la série)

Tome 1

Hex Hall T1

Résumé:

Quand on est expédiée à Hex Hall pour usage inapproprié de la magie, qu'on doit empêcher une vampire aux cheveux roses de prendre feu, lutter contre trois ravissantes sorcières aussi dangereuses que des top models en manque de magazines et résister à un séduisant sorcier très très agaçant, on n'a aucun besoin qu'une élève soit retrouvée vidée de son sang. c'est pourtant ce qui arrive à Sophie Mercer, une sorcière qu'il ne faut surtout pas énerver...

 

Mon avis:

Sophie Mercer est une sorcière, née de mère humaine vivant parmi d'autres humains. Elle voudrait tant bien que mal s'intégrer, être acceptée avec ce "don"; malheureusement, après un nombre impressionnant de déménagement dans divers états, elle est envoyée à Hex Hall pour avoir usé de sa magie et mis en danger la communauté des Prodigium (les non-humains en quelque sorte, les monstres du point de vue de Sophie). Oui son envoûtement amoureux a été un échec, mais un de plus et Hex Hall est là pour l'aider à "contrôler" ses pouvoirs et ne plus créer de troubles. Bien sûr, ce n'est que ce que promet la brochure...

Dès son 1er jour, la jeune fille sent que son internat ne va pas être une partie de plaisir. Tout d'abord, comparée aux autres sorcières de l'établissement, elle se sent d'une nullité effarante, et concernant le monde magique, elle est une complète novice malgré les quelques enseignements de sa mère via des livres sur ce thème. Ainsi, elle va entrer dans un monde qui est sensé être le sien, peuplé de métamorphes, loups-garous et autres fées, découvrir qu'il existe 2 types de sorcières, et va -malgré elle- lever le voile sur son père qu'elle connait à peine.

Les pensionnaires sont -vous l'aurez compris- aussi variés qu'étranges, mais eux au moins ont déjà côtoyé le monde des Prodigium. Sa voisine de chambre, Jennifer Talbot (Jenna) est la seule élève vampire de Hex Hall, ce qui est assez mal perçu par certains car cette "espèce" est réputée pour être incontrôlable, animale, esclave de ses pulsions sanguinaires. Une description peu flatteuse pour la jeune fille aux mèches et à l'univers rose pailleté qui, elle aussi, est exclue et réellement vue comme un "monstre" auprès de ses camarades. Outre la vampirette lesbienne au monde coloré, nous faisons également connaissance avec "la trinité", autrement dit les 3seules sorcières noires de l'école -Anna, Chaston et Elodie- qui veulent à tout prix que Sophie (également sorcière noire... mais qui s'ignore) intègre leur clan afin d'avoir leurs pouvoirs à leur apogée. Heureusement, notre héroïne arrive à garder la tête froide malgré tout et résiste à leurs assauts incessants. C'est à ce moment-là, qu'Elodie, même de la peste blonde et superficielle, va véritablement devenir une ennemie pour Sophie.

Je vous avouerais que l'univers ne m'a pas déplût, malheureusement beaucoup de références ou d'idées sentent un peu le déjà-vu. Je pense notamment à "Monster High", "La maison de la nuit", enfin ce genre d'ambiance de lycée à l'américaine. Pour ce qui est des amourettes, idem... on se doute gros comme pas possible que Sophie va finir par craquer sur Archer mais la manière dont ils se sont rapprochés est assez amusante. En quelque sorte, l'histoire semble similaire à d'autres mais des petits détails ainsi qu'une intrigue autour d'attaques quasi-mortelles sur des élèves réussissent à garder la curiosité intacte pour nous pousser à avancer dans l'histoire. Je confirme donc ce que des copinautes (et des membres de ma page Facebook) m'avaient dit: il se laisse dévorer!

Il faut dire aussi que l'écriture de l'auteur est très agréable, facile à comprendre sans relire 50x le même passage, les descriptions sont juste comme il le faut, l'univers est riche sans être surchargé et les chapitres ni trop long, ni trop court, ce qui participe à la rapidité de lecture du livre.

Sophie est une fille attachante malgré qu'elle soit un peu distante de ses pairs au début, elle tente d'être humaine au lieu d'accepter ce qu'elle afin de vivre en harmonie avec les autres; les révélations sur son père et sa filiation vont la bouleverser, et lui faire comprendre certaines choses. Malheureusement pour elle, son père est très connu, et très impopulaire auprès des autres élèves. J'avoue qu'avoir un tel destin doit peser lourd pour une fille qui n'a jamais réellement rencontré son géniteur, en plus des problèmes qu'elle rencontre quotidiennement à Hex Hall elle va devoir faire face à un fantôme à double tranchant.

Pour conclure, Hex Hall est une histoire intéressante, prenante qui se dévore rapidement mais qui ressemble par moments à d'autres séries du même genre. Ce 1er trimestre n'est pas de tout repos pour Sophie et la suite promet de nouveaux rebondissements, de nouvelles aventures entre lycée et magie. Une lecture sympathique que les amateurs du genre devraient également apprécier.

Ma note: note 4

Cette lecture compte pour les challenges challenge GW-BW 2 ainsi que challenge-faerie-4_modifie-1.

 

Tome 2: Le maléfice

Hex Hall T2

Résumé:

Bien plus puissante qu'une simple sorcière, Sophie a appris qu'elle est en réalité un démon, comme son père et sa grand-mère. Pour supprimer ce maléfice, elle décide de subir le Rituel. Son père essaie de l'en dissuader et la persuade de passer l'été à Londres, à Thorne Abbey, magnifique résidence d'où il dirige le Conseil. Sophie y rencontre d'autres adolescents mi-humains mi-démons, comme elle. La présence d'Archer, détenu au Conseil, complique la situation : même s'il l'a trahie, elle l'aime toujours. Lorsqu'il la sauve de la menace de L'Occhio di Dio, la secte qui poursuit les siens depuis des siècles, Sophie est déchirée entre la loyauté envers son père et le Conseil et son amour pour Archer, leur ennemi absolu...